PROFITEZ DE VOTRE JOURNÉE EN MER POUR VOUS RENDRE SUR UN DES NOMBREUX SPOTS QUE PEUT VOUS OFFRIR NOTRE CÔTE D’AZUR

La Baie des Milliardaires

La Baie des Milliardaires, ou l’Anse de l’Argent faux, est une petite crique située au Cap d’Antibes, là où les terrains des villas se comptent en hectares et en millions. Restée longtemps accessible par la seule voie de la mer, la plage de la baie des Milliardaires peut maintenant être gagnée par un chemin pédestre.

Le sentier du littoral du Cap d’Antibes a en effet été prolongé de quelques centaines de mètres, via le terrain de la Villa Eilenroc, propriété de la ville d’Antibes, afin de rejoindre la crique de l’Anse de l’Argent faux. Promeneurs et baigneurs peuvent désormais faire le tour complet du Cap d’Antibes, avec une halte sur la plage de la Baie des Milliardaires.

Les Iles de Lérins

Face à la baie de Cannes et au massif de l’Estérel, deux grains de beauté, les Îles de Lérins. Archipel de légendes, Sainte-Marguerite et Saint-Honorat sont deux joyaux uniques où brillent patrimoines naturel et culturel. Ces îles sont le rendez-vous incontournable d’un séjour cannois.

Sainte-Marguerite

Flanquée d’un îlot satellite, Sainte-Marguerite est la plus grande île de l’archipel des Lérins. Elle doit son nom à Marguerite que la légende désigne comme la sœur d’Honorat, l’ermite qui fonda l’abbaye sur l’île voisine.

Une forêt domaniale de 152 hectares la recouvre, une forêt de pins d’Alep et d’eucalyptus entièrement plantée par l’homme au début du 19ème siècle, aujourd’hui la plus visitée de France. L’île est dominée par le Fort Royal qui sera renforcé par Vauban et deviendra plus tard une prison d’Etat. Un célèbre mais non identifié captif y sera détenu, le Masque de Fer. Ouvert toute l’année, le Musée de la Mer occupe la partie la plus ancienne du fort royal.
Une vingtaine de résidents ont pour adresse privilégiée Sainte-Marguerite. Durant les beaux jours, ils partagent leur île et la quinzaine de plages qui l’entourent.

Saint-Honorat

Plus petite, l’île de Saint-Honorat est aussi la plus riche par son patrimoine historique. Fondée au Vème siècle par le moine cistercien Honorat, l’abbaye de Saint-Honorat est un haut lieu de l’histoire chrétienne. Fortement imprégnée de seize siècles de vie monastique, l’île est ouverte à tous, visiteurs en quête de spiritualité comme amoureux de sites authentiques où l’œuvre de l’homme se mêle aux trésors de la nature.

La Baie de Cannes

La baie de Cannes ou golfe de La Napoule est une baie de la mer Méditerranée située face aux villes de CannesMandelieu-la-Napoule et Théoule-sur-Mer, dans le département des Alpes-Maritimes.

Le littoral cannois occupe deux tiers de la baie.

La forme du golfe est celle d’une demi-cuvette dont l’ouverture sur la mer de 7,5 kilomètres entre la Pointe de l’Aiguille et le Cap de la Croisette (Pointe du Palm Beach) est orientée dans un axe nord-ouest/sud-est. La longueur du littoral est de 27 km.

La baie est longée sur un littoral très urbanisé et aménagé pour les loisirs, la baignade et les sports nautiques, par une partie de la route du bord de mer et accueille une dizaine de ports de plaisance ou de pêche.

Le massif de l’Estérel

Le massif de roches éruptives de l’Estérel s’étend de Saint-Raphaël à l’Est (département du Var) à la Napoule à l’ouest (département des Alpes Maritimes).

Bordée par la Corniche d’Or, on y découvre les falaises de porphyre rouge qui tombent à pic dans la mer en formant les magnifiques calanques de l’Estérel.

C’est à la sortie de Saint-Raphaël, après Agay et jusqu’à Théoule sur Mer que l’on peut découvrir les plus belles calanques. On y trouve de petites plages de galets rouges accessibles en général par des escaliers. Attention, la baignade n’est pas surveillée.

Du côté de Saint-Raphaël, on trouve également quelques petites plages agréables et criques secrètes (Plage de sable du Camp Long au niveau du Dramont).

L’environnement est très agréable. A proximité, la grande plage d’Agay offre une vaste étendue de sable avant d’attaquer les galets des calanques.
A partir de Théoule sur Mer, on rejoint les plages des Alpes-Maritimes. Le relief devient de moins en moins accidenté et l’on commence à retrouver des plages de sable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

2 × un =

Menu